ok
Val'horFrance Agrimer
Pays de la loire   Nord Pas de Calais

Foire aux questions

Accueil

Une FAQ, en temps normal, c'est une Foire Aux Questions.

Eh bien, sur Plantaipur beaucoup de questions reviennent régulièrement. Ce sont des questions sur les plantes à utiliser selon les différents cas de pollutions intérieur, ou tout autres interrogations concernant les plantes ou la pollution de l’air intérieur.
 Bref, cette rubrique est pour vous : si vous avez une question, posez là ! Nous publierons régulièrement les réponses  dans cette rubrique.

Question : existe-t-il des plantes recommandées pour les particuliers dans une maison et des plantes recommandées dans un bureau d’entreprise ?

Réponse : non, ce sont les mêmes plantes, mais certaines sont mieux adaptées à la maison parce que vous allez leur accordez beaucoup d’attention, tandis que d’autres plantes sont recommandées dans les lieux professionnels car elles sont résistantes, même si elles ne sont pas arrosées régulièrement.
En revanche, si une entreprise de services vient arroser les plantes de votre entreprise, vous aurez un choix aussi vaste que celui de votre habitat privé, à condition que la fréquence d’arrosage soit bien étudiée.

Question : J’aime beaucoup les plantes d’intérieur et je suis ravi d’apprendre, qu’en plus d’égayer mon appartement, les plantes ont des vertus purificatrices. Je vais bientôt être Papa et j’aimerais bien mettre des plantes dans la chambre de mon futur bébé, mais l’idée est tellement répandue de ne pas mettre de plantes à l’endroit où on dort que j’hésite à le faire. Merci de m’en dire plus à ce sujet.

Réponse : c'est vrai, il y a une vingtaine d'années, on apprenait à l’école en classe de 5e qu’il n’était pas conseillé de mettre des plantes dans une chambre. Cette idée erronée que l’air n’est pas respirable si l’on met une plante dans sa chambre viendrait donc des manuels scolaires !
N’hésitez plus, surtout si vous avez repeint la pièce. C’est souvent un réflexe de futurs parents que de vouloir refaire à neuf l’environnement d’un bébé, juste avant son arrivée. N’ayez aucune crainte à mettre des plantes dans sa chambre. Pour ce qui est du gaz carbonique rejeté la nuit par la plante, quand elle respire, rassurez-vous, c’est en très petite quantité et proportionnel à la quantité et au nombre de plantes. Ne transformez tout de même pas vos pièces en jungle ! En revanche, choisissez des plantes non toxiques car votre bébé va grandir et il portera tout à sa bouche, y compris les feuilles.
Voici quelques plantes pour la chambre de votre bébé : Dracaena marginata ‘Janet Craig’ ou Dracaena warneckei pour un environnement ombragé. Mais aussi Areca, Nephrolepis et Chlorophytum pour une situation plus lumineuse.

Question : j’ai une plante à laquelle je tiens beaucoup car je l’ai depuis longtemps et elle m’avait été offerte à la naissance de mon fils. Malheureusement, elle est souvent infestée de cochenilles à carapace et je suis obligée de la traiter souvent. J’ai un peu mauvaise conscience à traiter alors que j’ai mis des plantes chez moi pour purifier l’air de ma maison. Que me conseillez-vous de faire ?

Réponse : si vous êtes capable de vous séparer de votre plante, alors faites ce sacrifice, car vous éviterez ainsi la contamination de toutes vos autres plantes et vous n’aurez plus à utiliser les produits de traitement phytosanitaire qui ne sont pas sans effets sur la santé humaine. Nettoyez, désinfectez sérieusement le contenant dans lequel la plante se trouvait pour éviter toute contamination de la nouvelle plante que vous aurez achetée dans votre jardinerie.
Si vraiment, vous ne voulez pas vous séparer de votre plante, profitez de l’été pour la traiter. Appliquez vos produits de traitement dehors, portez un masque et des gants pour vous protéger. Laissez ensuite votre plante dehors pour que tous les composés organiques volatils s’évaporent et pour que les autres produits nocifs soient dissous par la plante.

Question : j’aimerais installer des plantes dans ma maison car en lisant plusieurs articles parus dans des magazines, j’ai été convaincu du bienfait des plantes sur l’environnement intérieur. Mais je n’y connais rien ! Les noms me paraissent eux-mêmes difficiles à retenir et leur préférence d’ensoleillement complexe à déterminer…

Réponse : les noms latins utilisés pour nommer les plantes sont ceux utilisés depuis1757. C’est Carl Linné, un botaniste, qui a instauré cette règle de reconnaissance et de cette façon, le règne végétal dans son ensemble est identifiable par tous, quelles que soient votre nationalité et langue. Quelle belle invention !
Sachez que l’appellation botanique affectée à une plante comprend deux ou trois parties qui correspondent à des critères d’identification. Ainsi, le nom botanique de la variété de lierre d’intérieur dite “ Glacier ” est Hedera helix ‘Glacier’. Le premier mot, qui prend une majuscule et s’écrit en italique, désigne le genre de la plante, le deuxième – également en italique - son espèce, et éventuellement le troisième, sa variété ou le cultivar qui le désigne (on l’écrit en français ou en anglais et entre guillemets simples).
En achetant votre plante, réclamez le nom latin exact. Il vous sera plus facile ensuite de trouver des informations à partir du nom latin dans les ouvrages ou auprès de spécialistes.

Contactez-nous