ok
Val'horFrance Agrimer
Pays de la loire   Nord Pas de Calais

Actualités

Accueil

Lu dans la presse : les plantes d'intérieur ne dépolluent pas


Les plantes d'intérieur ne dépolluent pas ! Cela-est-il vrai ?

Pierre SAMSON, président de Plant'airpur :

NON ce n’est pas complètement VRAI : toutes plantes dépolluent…

Je vous remercie pour l’attention que vous réservez à notre association.

Veuillez nous excuser  pour le retard apporté à votre demande mais nous pouvons vous dire, que c’est une énorme erreur que de ne pas reconnaître que les plantes dépolluent car que serions nous sur cette terre sans végétal ?

Qui produirait notre oxygène ? Si ce n’est les arbres, les arbustes, l’herbe, les plantes vertes et fleuries, ainsi,  tout le végétal de notre planète…

 

Maintenant, effectivement il faut mettre des nuances quant à la dépollution de l’air intérieur par les plantes.

PHYTAIR I ® a étudié le protocole de Wolverton de la NASA pour avoir une vraie base comparative et un protocole commun.

PHYTAIR II ® a servi de tremplin pour passer des analyses en enceinte de 1m3 étanche à un environnement naturel à vivre tel qu’une maison

PHYTAIR III ® ;  Tout d’abord la publication n’est pas terminée car elle est encore en correction par le conseil scientifique mais c’est certain, elle nous donnera des indications pour continuer nos travaux.  Je pense qu’elle nous aura permis de constater qu’une plante dans son pot traditionnel, n’absorbe que peu ou très lentement les COV.

 

Nous en revenons aux publications de Wolverton qui disait et qui dit encore qu’un système actif est nécessaire. Un système actif  est développé actuellement par un concepteur en lien avec un paysagiste d’intérieur qui consisterait à faire passer l’air de l’appartement ou du bureau dans le substrat de la plante par un système doux pour ne pas endommager les racines et la vie microbienne.

MICROBACTAIR ® notre projet Plant’airpur a consisté dans un premier temps à trouver le bon mélange de Micro-organismes (bactéries, champignons et algues) à mélanger avec le substrat pour optimiser le rôle dépolluant des plantes.

Il est prouvé que le sol seul ou le feuillage seul ne peuvent être efficaces à 100%, c’est pourquoi nous avons d’abord pris le temps d’étudier ce sujet.

Nous avons également étudié quel type de substrat permettrait de conserver une vie microbienne continue pour optimiser le rôle de la plante sur la qualité de l’air.

 

Il nous faut maintenant aller plus loin. Un des principaux chercheurs du programme PHYTAIR est persuadé que seul ce système sera efficace.

Tout ce que vous trouvez de publications telles que celles de « Science et vie » ne font que reprendre le NEGATIF de la presse en général. Les résultats POSITIFS sont en cours de finalisation et ne sont malheureusement pas repris.

PHYTAIR ou l’OQAI ou l’ADEME ne disent pas que la plante n’est pas dépolluante. Ils disent simplement que dans sa simplicité elle ne peut absorber efficacement les COV.

Alors trouvons le moyen pour l’aider et vous êtes là également pour cela en devenant adhérent à Plant’Airpur (bulletin que vous trouverez sur notre site www.plantairpur.fr ).

 

Sachez également qu’un groupe d’étudiants de AGROCAMPUS Ouest a travaillé pour Plant’Airpur sur le thème « les bienfaits ou bien-être par les plantes » dans les bureaux et dans les entreprises sur la santé mentale du personnel. Les résultats sont éloquents.

 

J’espère avoir répondu favorablement à vos questions et n’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples renseignements

 

Cordialement

Pierre SAMSON




A lire également :
Une nouvelle étiquette dans les rayons pour un air intérieur plus sain